La clinique

La tradition psychanalytique et le psychologisme classique réduisent bien souvent les symptômes d’une personne souffrante psychiquement au domaine de la psychopathologie. Ainsi, une personne qui a une faible estime d’elle-même, qui ressent une baisse d’humeur et une perte de plaisir, se retrouve dans la catégorie des « dépressifs ». Étrangement, les psy qui sont censés étudier l’âme humaine ont fini par l’occulter. La conception maladive de la psyché nous fait oublier la créativité même de l’âme humaine. Le travail du thérapeute consiste ainsi à accompagner l’analysant dans la reconquête de son âme. Il ne s’agit pas de « ramener la psyché à la vie en la détournant de la maladie, mais de cette vision maladive d’elle-même qui réclame les soins, les connaissances et l’amour du praticien » (James Hillman).

Quels sont les avantages de la psychanalyse?

Tout d’abord, la technique de la psychanalyse commence par une écoute du patient qui vise à dénouer un conflit psychique ou relationnel en repérant les évènements passés ou présents qui l’ont engendré. Il s’agit dans un premier temps d’apporter un éclairage bénéfique sur la situation conflictuelle dans laquelle est engagée l’analysant qui lui permet de saisir la signification de ses symptômes et de ses souffrances. Dans un deuxième temps, il faut dire que la psychanalyse a également pour effet d’amener l’analysant à revivre symboliquement les événements ou faits qui ont déclenché la crise actuelle. Le patient est alors au cœur même de son inconscient, au centre des évènements majeurs de son existence qui avec l’aide de l’analyste seront revécus autrement.

eros-therapie-2004-04-g

Quels sont les objectifs de la psychanalyse?

La psychanalyse tient son efficacité dans sa capacité à changer la vision du patient sur lui-même. La méthode psychanalytique est souvent défini comme une introspection de soi-même, une exploration de son inconscient qui permet entre autres une meilleure connaissance de soi. La psychanalyse nous apprend ainsi l’existence d’un autre moi. On se découvre alors sous un nouveau jour, et du même coup on ressent son mal-être d’une manière tout à fait différente. On peut dire qu’il s’agit en quelque sorte d’une seconde naissance. En effet, la psychanalyse contribue au développement de la personnalité du patient. La compréhension et la découverte de son monde intérieur sont les clefs essentielles du processus de guérison.